La SNCF promet aux voyageurs l’enfer pour le lundi 31 octobre

tumblr_mb6lpzdfy31r283lbo2_500Vous ne faites pas le pont le week-end de la Toussaint et/ou vous devez vous déplacer à Paris ? Tant pis pour vous ! La SNCF vous prévient : le week-end de la Toussaint sera infernal pour vous (car) « chargé en travaux. »

Au menu : deux chantiers de grande ampleur sur la ligne R : renouvellement de 4 aiguillages entre Bois le Roi et Fontainebleau et le remplacement d’un pont à Souppes/Loing.

La SNCF communique sur les conséquences sur les trajets de ses clients :
– Sur Paris-Melun et sur la branche Hericy, service normal
– Dans les autres gares (sauf Paris – Melun et branche Hericy) : aucun train les samedi 29 et dimanche 30 novembre, moins de trains ou trains courts les 31 octobre et 1er novembre.
– Entre Nemours Saint-Pierre et Montargis : aucun train du samedi 29 octobre au mardi 1er novembre (début des interruptions le 28/10 à 22h30).
Retrouvez sur ce site le flyer d’information de la SNCF pour voir à quelle sauve vous allez être mangés.

La SNCF communique également sur les moyens de palier (au moins en partie) ces désagréments : les bus de substitution (qui n’ont jamais fonctionné pendant la période des crues de juin dernier !) avec en plus des allongements de temps de parcours à prévoir. Autre moyens : des trains de substitution entre Melun et Montereau via Hericy (pas sûr que ce les usagers de Montargis apprécieront) ou utiliser un véhicule personnel, voire le covoiturage IDVROOM.com (offre remboursée pendant les travaux).

Flyer d’information de la SNCF sur les travaux pendant la Toussaint 2016
Horaires modifiés du 5 septembre au 10 décembre 2016 (Transilien)
Ligne R fermée à partir de 21H via Moret du 29 août au 18 novembre 2016
https://www.transilien.com/lignes/rer-trains/ligne-R

Publicités

Paris-Bercy a changé de nom

laurent-5Rien de tel qu’un bon coup de com pour se refaire une virginité.

Prenez la nouvelle dénomination de la « Gare Paris Bercy », devenue pompeusement : « Gare Paris-Bercy-Bourgogne-Pays d’Auvergne ». Côté politique, le Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, et le Présidente de Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, entendent faire de ce lieu stratégique une vitrine de leur région respective, non sans rappeler les subsides grassement versés à la SNCF pour faire rouler les trains Intercités.

Côté SNCF, son Président Guillaume Pépy entend caresser les voyageurs – provinciaux – dans le sens du poil, en rappelant la – soi-disante – priorité accordée au réseau ferré non-TGV et à l’investissement matériel. La Vie du Rail du 30 septembre 2016 (« Paris-Bercy devient Paris-Bercy-Bourgogne-Pays d’Auvergne ») rappelle que la gare de Bercy accueille 1,6 millions de voyageurs par an et que 12 rames Paris-Bercy transportent 1400 passagers chaque jour. C’est dire l’importance de cette ligne.

Une importance relativisée par une insatisfaction des utilisateurs : prix des forfaits, matériel vieillissant, retards endémiques. À ce sujet, la SNCF a beau jeu de sortir de sa besace une statistique « maison » : 89 % de régularité pour la ligne Paris-Nevers : les utilisateurs y voient plus un enfumage qu’un chiffre digne de foi.

Le changement d’identité de la Gare de Bercy ne sonne pas comme une révolution : la gare du 14e reste modeste, excentrée, mal desservie et aussi esthétiquement moche. Des travaux sont en cours pour une meilleure accessibilité : l’avenir dira si un jour la « Gare Paris-Bercy-Bourgogne-Pays d’Auvergne » parviendra à couper son cordon ombilical de son aînée, la Gare de Lyon.