Vous reprendrez bien une merguez

apres-la-raclette-le-barbecue-la-semaine-derniere-photo-erCertains voyageurs ont compris comment profiter au mieux des temps de voyage (et nous ne parlerons pas en plus retards, fréquents en ce début de semaine ce moment sur la ligne Paris-Nevers). Ainsi, nous apprenons que quelques utilisateurs ont décidé d’organiser un barbecue sauvage à bord de leur train habituel!

C’est ce que nous apprend l’Est-Républicain du 24 août 2015.

Les voyages quotidiens aller-retour pour le travail, que les voyageurs de la ligne Paris-Montargis-Nevers connaissent bien, sont l’occasion de nouer des amitiés. Et qui dit amitié dit moments de détente et de partage. C’est ainsi que quelques voyageurs de la ligne TER Nancy–Bar-le-Duc– Paris ont préparé un barbecue, à grand renfort d’apéritif et de grillades. Le barbecue électrique était branché sur une des prises et semble avoir bien fonctionné même si ces prises ne délivrent que du 100 watt maximum. 

Le quotidien nous apprend aussi que cette bande de potes n’en était pas à sa première initiative puisqu’en février ils avaient déjà organisé à bord de ce même train… une raclette. Une manière originale et sympathique de faire passer le temps de voyage.

Cette initiative semble avoir été peu goûtée par la SNCF, plus habituée de fait à servir à ses clients une soupe à la grimace qu’un sandwich merguez.

« Une raclette puis un barbecue dans le TER entre Bar-le-Duc et Nancy »
L’Est Républicain, 24 août 2018

Publicités

Et le prochain départ est à…

admirable_design_sncf_horloPas facile de se retrouver dans les horaires de train : Transiliens, Intercités, arrivée ou départ Gare de Lyon ou Paris-Bercy?
On peut vite y perdre son latin.

Les horaires ci-dessous permettent d’y voir plus clair.
Ils sont téléchargeables.

Paris Montargis (aller-retour) en semaine (ligne R)

Paris-Montargis (aller et retour) le week-end et jours fériés (ligne R)

Paris-Montargis-Gien-Cosnes-Nevers Paris (aller et retour), en semaine et week-end (TER)

Pour résumer, disons que pour un Montargis-Paris (dans les deux sens), vous aurez plus de chance de voyager dans un de ces Transiliens « honteux », non-climatisé, chauffé à blanc l’été et glacial l’hiver, aux sièges inconfortables, sans poubelle, que dans un Intercité.

Les ex-TER semblent parés de tous les maux (vieillots, ringards, pas rentables). Il n’empêche que ceux qui utilisent ce genre de trains savent que ces Intercités restent toujours d’une grande qualité de confort (et n’ont même pas à pâlir de la comparaison avec les TGV), malgré ça et là quelques dysfonctionnements. Les abandonner pour des Transiliens insalubres et surpeuplés relève de la provocation.

Pour ceux allant ou revenant de Nevers, la seule solution reste ce bon vieux TER. mais jusqu’à quand?

Contre la pollution, plus de bus et moins de trains ?

Courant juillet 2015, un rapport du Sénat alertait les pouvoirs publics d’une pollution à la fois dangereuse pour la santé des citoyens… et aussi pour les finances de l’État : plus de 100 milliards au bas mot, chaque année.

Il était dénoncé l’inaction des pouvoirs publics à enrayer ce fléau, tant la résistance des lobbys, des transports routiers ou des agriculteurs est forte : « le vrai défi, ce n’est d’arrêter de segmenter les responsabilités, de se renvoyer la balle pour savoir qui pollue le plus, mais de porter une ambition collective », affirmait François Husson, l’un des deux sénateurs (avec Leila Aïchi) à avoir mis ce rapport sur les fonts baptismaux (Libération, 15 juillet 2015).

Une « nouvelle fiscalité écologique » semble tenir la corde pour les mesures annoncées. Mais n’est-il pas absurde de donner une place plus importante aux transports en commun écologiquement responsables (ce que n’est pas le bus) ? Le train est, rappelons-le, le transport le plus écologique (Regardez un peu cet article et ce dessin concis mais hautement parlant) ! Et cela, alors même que se profile l’explosion de la concurrence du transport par bus, particulièrement gourmand en CO2…

Les futurs voyageurs en bus (ceux de la ligne Nevers-Paris ?) seront sont doute ravis d’apprendre qu’en plus de se voir imposer un moyen de transport plus lent que le train, ils contribueront en plus à accélérer la pollution de la planète.

http://www.liberation.fr/terre/2015/07/15/rapport-sur-la-pollution-de-l-air-qu-on-ne-vienne-pas-nous-traiter-d-ayatollahs_1348527

http://www.terraeco.net/La-pollution-de-l-air-un-cout,61150.html